Fantaisies gelées

Publié le par LHEZ-MAKSYMOWICZ

Le froid crucifie les pauvres, même ceux qui ont un toit et si peu de chauffage. Pour nous, petits tout petits retraités, c'est la corvée dans le petit matin glacial, la surveillance du feu jusque tard dans la nuit pour que la maison ne se refroidisse pas trop. Nous nous chauffons au bois, car une fois payé on sait ce qu'est la facture.Alors qu'avec EDF on a la crainte d'une facture tellement lourde qu'on sera dans les difficultés. Je ne me plains pas, c'est dur, mais tellement moins que pour ces familles avec enfants qui croupissent dans une humidité glace et moisissante. Retraitée, j'ai la chance de pouvoir aller me réchauffer... dans le froid, bien couverte pour une marche me fournissant un plaisir des yeux et un exercice vivifiant et salutaire pour mes membres de vieille dame. Joie des yeux ? Je prends. Ce que j'ai la chance de regarder dans ma campagne je l'offre avec bonheur à ceux qui pourraient passer par là en revenant de leurs heures de travail dans les villes que l'hiver rend cruelles.

Ces petites plantes "succulentes" (grasses) que je ne connais pas adorent les frimas

Ces petites plantes "succulentes" (grasses) que je ne connais pas adorent les frimas

Feuille givrée dans le soleil matinal

Feuille givrée dans le soleil matinal

Feuilles mortes prises dans la glace

Feuilles mortes prises dans la glace

Verrine de feuilles mortes à la glace

Verrine de feuilles mortes à la glace

Feuilles non gélives d'azalée finement décorées

Feuilles non gélives d'azalée finement décorées

Commenter cet article

Patricia 04/12/2013 22:14

C'est très joli toutes ces plantes et feuilles gelées. Dans la ville, Paris notamment, on ne s'attarde pas vraiment sur la nature : trop pressés de sauter dans la première rame de métro, de train, dans la bagnole, le bus, tout le monde court sans plus rien regarder autour de soi. Profite bien de ton coin de Terre, Duszka.