Visite aux rescapés potagers

Publié le par LHEZ-MAKSYMOWICZ

Les récoltes de haricots et choux rouges ainsi que des pommes de terre (minables ces dernières) ont été faites afin que, la sécheresse entraînant une stricte restriction d'eau, elles ne soient pas fossilisées !Restent sur place la rhubarbe, les petits pieds de kiwano qui se sont mis à pousser comme ça à l'improviste, les poires de terre, et les petites choses en hors sol. Pour les kiwanos comme je ne jette jamais une plante qui vit, je les laisse grimper jusqu'à ce que les premiers froids les zigouillent, peut-être auront-ils donné quelques fruits d'ici là... les salades vivotent, les baselles et les choux rescapés de la gangue d'argile, font ce qu'ils peuvent, mais on tient bon !!   

Visite aux rescapés potagers
Visite aux rescapés potagers
Visite aux rescapés potagers
Visite aux rescapés potagers
Visite aux rescapés potagers
Visite aux rescapés potagers
Visite aux rescapés potagers
Visite aux rescapés potagers
Visite aux rescapés potagers
Visite aux rescapés potagers
Visite aux rescapés potagers
Visite aux rescapés potagers

Commenter cet article

Marie 28/08/2016 19:11

Beaucoup de travail et dame nature ne t'a pas récompensée.Nos choux ressemblent aux tiens. Pas ou presque pas de pomme de terre. Bon courage.