L'automne frappe à la porte

Publié le par LHEZ-MAKSYMOWICZ

La température fraîchit plus que permis à cette époque... alors....

La température fraîchit plus que permis à cette époque... alors....

Le tas de bois

 

C'est l'histoire d'un tas de bois que le voisin a déversé dans notre jardin. Comme chaque année son sourire accompagne la livraison, comme pour nous dire : voilà de la chaleur au foyer pour les jours d'hiver. 

Le tas de bois reste là. "Qu'est-ce que tu attends, tas de bois ? " lui dis-je innocemment. "Tu t'imagines peut-être, a-t-il l'outrecuidance de me répondre, que je vais aller tout seul me mettre à l'abri de la pluie ?"

Penaude, je n'aurais pas cru qu'il savait parler, je mets mes gants, car il a la peau rude et des échardes sournoises, et je coltine les bûches... Il me fait cadeau en récompense d'une bonne odeur que j'adore : MERCI LE BOIS!  Je me trompe ou il vient de marmonner :"  Pas de quoi... " ? 

Commenter cet article